Les vélos électriques, une tendance en plein boom !

Posté le par Paul

Si, comme toujours plus de personnes, vous êtes intéressés par les vélos électriques, vous allez peut-être vous laisser tenter par une acquisition pour noël. Mais quels sont les différents types de vélos électriques et comment savoir lequel choisir ?

Les VAE pour vélo à assistance électrique sont en perpétuelle expansion depuis leur arrivée sur le marché. Les chiffres du nombre de ventes continuent de grimper en flèche dans la plupart des pays d’Europe. Particulièrement en France, nous sommes passés de 134?000 unités en 2016 à 255?000 unités en 2017.

Encore appelés vélos électriques, ils sont devenus le moyen de transport populaire auprès d’un nombre sans cesse croissant de Français pour leurs nombreux avantages. Tout au long de cet article, nous allons voir en détail ce type d’engin, son fonctionnement et les formes existantes.

Le vélo électrique, qu’est-ce que c’est ?

Un vélo à assistance électrique est tout simplement une bicyclette avec une batterie et un moteur électrique. La batterie fournit au moteur l’énergie électrique pour sa mise en marche. Le moteur soutient les efforts du cycliste en l’accompagnant dans le processus de pédalage. L’assistance au cycliste peut atteindre 90 % de la force nécessaire pour faire tourner le vélo. Vous n’aurez donc plus à vous peiner à tourner fortement les pédales lors de la montée des pentes, car le moteur fera une bonne partie du travail à votre place.

Comment fonctionne le vélo électrique ?

Nous ne pouvons aborder le fonctionnement sans parler de tous les éléments ajoutés au vélo classique pour le transformer en vélo électrique. En premier lieu, le moteur qui est placé à différents endroits selon le modèle. Il peut être intégré à la roue arrière ou avant, au pédalier ou encore déporté par courroie. Selon la réglementation française en rigueur vis-à-vis des vélos électriques, la puissance du moteur est limitée à 250 W et la vitesse à 25 km/h. Au-delà de ces valeurs, l’engin est considéré comme un deux-roues motorisé.

Vous pourrez en savoir plus sur les meilleurs vélos électriques du moment si les détails techniques vous intéressent.

La batterie d’un vélo électrique fonctionne à partir d’une technologie précise. Cette dernière détermine l’autonomie qu’elle peut fournir. Elle s’accompagne d’un chargeur pour la recharge via le secteur. Un contrôleur électrique est intégré au vélo et a pour fonction de coordonner les différents composants de l’engin.

Sur certains modèles se retrouve un boîtier de commande au niveau du guidon. Il est utile au cycliste en ce sens qu’il lui permet de connaître la distance parcourue, le niveau de la batterie et de paramétrer le niveau d’assistance. Pour obtenir cette dernière, le cycliste a l’obligation de faire tourner les pédales. Cette information est reçue par le capteur magnétique, puis transmis au variateur qui se charge de déterminer la puissance que va libérer le moteur.

Les modèles de vélos électriques avec un véritable capteur d’effort régulent l’effort à fournir sur plusieurs niveaux d’assistance. Il peut être plus ou moins conséquent en fonction du niveau. Par exemple, sur le premier, il vous faudra appuyer très fort sur les pédales pour lancer l’assistance. Plus la pression exercée sur les pédales est forte, plus l’intervention du moteur est importante.

L’autonomie théorique d’un vélo électrique est mentionnée parmi ses caractéristiques. Cependant, cette valeur est influencée par plusieurs facteurs à savoir : le poids de l’utilisateur, le type de route, le niveau d’assistance ou encore le type de batterie. Bien que le principe de fonctionnement soit unique, nous distinguons plusieurs types de vélos électriques que nous aborderons dans le point suivant.

Quels sont les différents types de vélo électrique ?

Tout comme les vélos classiques, les VAE sont de plusieurs sortes. Le caractère distinctif des différents types de cet engin est la pratique. À cet effet, vous retrouverez : les vélos électriques pour la ville, les vélos électriques pliants, les vélos électriques de randonnée, les VTT électriques, les VTC électriques, les vélos cargo et les vélos électriques rapides.

Les VAE pour ville

C’est le type le plus ancien et donc le plus répandu en France comme dans toute l’Europe. Ils sont très appréciés des français en raison du confort d’utilisation, de l’assistance électrique efficace et l’entretien minime.

Les VAE pliants

Ils commencent à gagner l’approbation des plus grands fans de magasins de vélo. Il en existe deux formes distinctes : la forme compacte et la forme pliante. Le vélo électrique compact est de dimensions très réduites d’où son encombrement faible. Le vélo électrique proprement pliant est l’allié des Français qui se déplacent beaucoup. On peut l’emporter partout, en avion, train, transport commun, etc.

Les VAE de randonnée

Ce type est susceptible de changer le cyclotourisme français d’ici quelques années. Il convient à toutes les tranches d’âges et permet au cycliste de porter des bagages relativement importants. Très confortables, ces vélos se répandent un peu partout en France et sont donc de plus en plus perfectionnés.

Les VAE cargo (triporteurs, biporteurs et longtails)

Ils sont très robustes et portent à l’avant une caisse qui peut être en plastique, en bois ou en métal. Ils sont adoptés par de nombreux professionnels et ménages français. Ces vélos sont vraiment efficaces en raison de leur polyvalence (tout type de route avec ou sans reliefs) et leur facilité d’utilisation en milieu urbain.

Les VTT électriques

C’est l’idéal pour gravir des pentes, parcourir des distances conséquentes, le meilleur moyen de dépasser ses limites et d’aller toujours plus loin et en vitesse.

Les VTC électriques

C’est le type mixte. Il convient à une utilisation en milieu urbain comme forestier. La conduite est mi-confortable et mi-sportive. Ils sont souvent utilisés par les cyclistes qui supportent mal l‘effort sur une longue durée.

Les vélos électriques rapides

Ils sont la meilleure alternative aux deux roues motorisées. Avec une vitesse pouvant atteindre 45 km/h, ils permettent d’aller rapidement sur de longues distances en ville comme aux alentours des villes. Ils sont interdits sur les pistes cyclables.

Conclusion

Les vélos électriques sont aujourd’hui la solution des français pour contourner les bouchons du trafic urbain, mais aussi pour leur usage ludique. On dénombre de nombreux types de cet engin correspondant à une pratique particulière.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché sur le site, mais nous pourrons vous répondre si nécessaire.


Proposer un article

Tags
Vélotransportsport

Déclaration Cnil : 1086105
©1two, tous droits réservés 2018. Screenshots par Robothumb.